Van Der Toorn.jpg

Maggie Van Der Toorn

Maggie Van Der Toorn, née aux Pays-Bas de parents hollandais, est venue s’installer en Italie en 1980, sans parler un mot d’italien. Elle a fondé une famille (elle a une fille) et a effectué divers métiers qui lui ont permis de s’intégrer petit à petit dans son pays d’adoption. La langue italienne lui a permis d’exprimer au mieux son monde intérieur, et elle s’est mise à l’étudier dans toute sa complexité. Aujourd’hui, elle pense et écrit en italien et cherche à transmettre des sensations et des émotions dans ses textes et dans les spectacles qu’elle crée. Son aventure littéraire a débuté en 2012, alors qu’elle conçoit, écrit et monte une comédie musicale pour tout public, intitulée Animal’estate. Le spectacle est bien accueilli par le public et sera pour elle comme un déclic. Depuis lors, une série de circonstances favorables lui a permis d’entrer dans le monde de l’écriture, de connaître de nombreux succès faits de prix littéraires importants et de publications. Pour elle, l’écriture est un voyage, un voyage au-delà des frontières, pour raconter la vie et partager avec les lecteurs ses pensées les plus secrètes, pour trouver un point de rencontre entre les mots et l’imagination, et les faire danser dans un même livre.

2014 – Labirinti (L’erudita – Giulio Perrone Editore)
2015 – Partenze (Edizioni DrawUp)
2016 – Posti a sedere (L’erudita – Giulio Perrone Editore)